A la Une lundi 21 septembre

Bonjour, bienvenue dans le français à la une. Ce podcast a pour objectif d’apprendre le français avec la presse.

Je suis Viviane, et je vous aide à décrypter les titres des journaux ceux que vous lisez en première page, qui font ce que l’on appelle : la Une

J’ai choisi d’abord aujourd’hui la Une du journal Libération qui nous dit :

« Plans sociaux : le covid a bon dos » un plan social c’est un dispositif pour définir comment une entreprise en difficulté va se séparer de ses salariés. Les licencier, on dit aussi le plan de sauvegarde de l’emploi -PSE -mais il s’agit bien de licenciements économiques. A cause de la crise sanitaire, de nombreuses entreprises prévoient un plan social et donc des salariés vont perdre leur emploi.


Le quotidien national cependant estime que le (ou la) covid a bon dos, je voulais vous parler de cette expression. avoir bon dos . un homme peut porter de lourdes charges sur son dos. Celui qui a bon dos, c'est celui qu'on charge indûment de la responsabilité d'une faute qu'il n'a pas commise. Mais cette expression ne s'emploie pas que pour des personnes. On peut aussi parler d'une entreprise, d'une administration ou ici d’une maladie sur le compte de laquelle on a mis une décision dont elle n'est pas réellement responsable. des sociétés s’abritent derrière la pandémie pour supprimer des emplois : le covid a bon dos nous explique Libération.


Ce week end avait lieu à Nancy dans l’est de la France une manifestation appelée le Beau week end qui proposait des animations dans le centre-ville, la ville était donc interdite de stationnement aux voitures pendant 2 jours. « Beau week end en fourrière » titre ce matin l’est républicain. L’occasion de vous expliquer ce mot fourrière. C’est l’endroit où est emmenée votre voiture parce qu’elle gêne, elle est garée ou il ne faut pas. A Nancy les agents de la fourrière ont enlevé 10 fois plus de véhicules que d’habitude. Ce sont 80 voitures qui ont été emmenées à la fourrière ce week end. Une petite information : Aller chercher votre voiture à la fourrière vous coute 126,50 € le premier jour.


Le dernier titre est celui de la Presse de la Manche qui me donne aussi l’occasion de vous parler d’une expression. « Nos chefs ont mis les bouchées doubles » lit on a la Une de ce journal de Normandie. Il se réfère a un évènement qui avait lieu ce week end à Cherbourg : les bouchées cherbourgeoises. L’idée est de se promener dans la ville pour aller à la rencontre des restaurateurs et déguster pour seulement 2 € des créations spéciales représentative de leur cuisine ou une miniaturisation d’un de leur plat. Ce sont ce qu’ils appellent les bouchées. Une bouchée c’est la quantité de nourriture que l’on met dans la bouche.

L’expression mettre les bouchées double c’est littéralement manger 2 fois plus vite/ plus largement augmenter le rythme de son activité ou faire quelque chose très vite.

Si on veut avoir terminé à temps ce travail, il faut mettre les bouchées doubles, il faut se dépêcher.

Avoir bon dos : supporter injustement la responsabilité d'une faute /la fourrière, l’endroit où on emmène votre voiture quand elle était mal stationnée / mettre les bouchées double : se dépêcher.

Voilà pour aujourd’hui, merci de votre attention. si vous aimez « Le français a la Une » partager le avec vos amis et laissez-moi un commentaire sur le blog de oui-speakfrench.com

A très bientôt.




5 views

Contact Me &
Let's Get Started

ouispeakfrench@gmail.com         Follow me on :
+33 (0)7.67.65.62.06

Mentions légales

  • Facebook
  • Instagram

© 2020 by Ouispeakfrench.
 created with Wix.com