A la Une du 31 octobre au 3 novembre

Bonjour, bienvenue dans « le français à la une ». Ce podcast a pour objectif d’apprendre le français avec les titres des journaux.

Je suis Viviane, professeure de FLE, ex journaliste et je vous aide à décrypter le vocabulaire que vous lisez sur la première page des journaux français, les mots et expressions qui font ce que l’on appelle : la Une.

La Une des journaux ces derniers jours est dominée par le commerce en France

Samedi 31 octobre la Charente libre écrivait par exemple « commerçants : le système D »

Le système D ça veut dire comment on se débrouille, la lettre D est en effet pour débrouille, la débrouille c’est l’art de trouver une solution, de réussir à se sortir d’un problème. Le système D c’est donc le moyen de trouver une solution. Le verbe : Se débrouiller to get by en anglais. Les commerçants doivent trouver un moyen de continuer leur activité malgré le reconfinement. Ils s’organisent avec de nouvelles méthodes de travail, des livraisons à domicile par exemple.

Mais certains commerçants sont en colère,

Dimanche, Le Télégramme de Brest titre « la fronde des petits commerces »

La fronde c’est un synonyme de révolte. Parce que par exemple on pouvait acheter des livres aux supermarchés mais les librairies doivent fermer. Ce n’est pas juste. Depuis, le gouvernement a réagi et interdit aux grandes surfaces de vendre livres, vêtements, jouets, tout ce qui n’est pas essentiel. Ainsi la fronde des commerçants est un peu calmée.

Cependant pour le journal le journal des Ardennes dans le Nord, il s’appelle l’Ardennais, « le commerce est déboussolé » déboussolé vient du mot boussole. La boussole c’est l’objet qui permet d’indiquer la direction, de situer le Nord, la boussole est très utile pour ne pas se perdre quand on part se promener. Etre déboussolé c’est ne plus savoir quelle direction prendre, ou aller. Parce que les décisions du gouvernement changent chaque jour pour dire ce qui peut ou ce qui ne peut pas être vendu en supermarché, le commerce est déboussolé.

L’indépendant, le journal local des Pyrénées, résume la situation : « commerce, le grand cafouillage », le cafouillage c’est un mot un peu familier synonyme de confusion. La situation est très confuse pour le commerce, le verbe cafouiller signifie agir de façon confuse.

Du coup, les français aussi sont perdus et ce matin le quotidien Le parisien se demande « où va-t-on faire nos courses ? » faire les courses c’est aller acheter la nourriture quotidienne/ je fais mes courses au marché, au supermarché.

Et finalement Libération s’interroge : « la fin du cauchemar ? » le cauchemar Bonjour, bienvenue dans « le français à la une ». Ce podcast a pour objectif d’apprendre le français avec les titres des journaux.

Je suis Viviane, professeure de FLE, ex journaliste et je vous aide à décrypter le vocabulaire que vous lisez sur la première page des journaux français, les mots et expressions qui font ce que l’on appelle : la Une.

La Une des journaux ces derniers jours est dominée par le commerce en France

Samedi 31 octobre la Charente libre écrivait par exemple « commerçants : le système D »

Le système D ça veut dire comment on se débrouille, la lettre D est en effet pour débrouille, la débrouille c’est l’art de trouver une solution, de réussir à se sortir d’un problème. Le système D c’est donc le moyen de trouver une solution. Le verbe : Se débrouiller to get by en anglais. Les commerçants doivent trouver un moyen de continuer leur activité malgré le reconfinement. Ils s’organisent avec de nouvelles méthodes de travail, des livraisons à domicile par exemple.

Mais certains commerçants sont en colère,

Dimanche, Le Télégramme de Brest titre « la fronde des petits commerces »

La fronde c’est un synonyme de révolte. Parce que par exemple on pouvait acheter des livres aux supermarchés mais les librairies doivent fermer. Ce n’est pas juste. Depuis, le gouvernement a réagi et interdit aux grandes surfaces de vendre livres, vêtements, jouets, tout ce qui n’est pas essentiel. Ainsi la fronde des commerçants est un peu calmée.

Cependant pour le journal le journal des Ardennes dans le Nord, il s’appelle l’Ardennais, « le commerce est déboussolé » déboussolé vient du mot boussole. La boussole c’est l’objet qui permet d’indiquer la direction, de situer le Nord, la boussole est très utile pour ne pas se perdre quand on part se promener. Etre déboussolé c’est ne plus savoir quelle direction prendre, ou aller. Parce que les décisions du gouvernement changent chaque jour pour dire ce qui peut ou ce qui ne peut pas être vendu en supermarché, le commerce est déboussolé.

L’indépendant, le journal local des Pyrénées, résume la situation : « commerce, le grand cafouillage », le cafouillage c’est un mot un peu familier synonyme de confusion. La situation est très confuse pour le commerce, le verbe cafouiller signifie agir de façon confuse.

Du coup, les français aussi sont perdus et ce matin le quotidien Le parisien se demande « où va-t-on faire nos courses ? » faire les courses c’est aller acheter la nourriture quotidienne/ je fais mes courses au marché, au supermarché.

Et finalement Libération s’interroge : « la fin du cauchemar ? » le cauchemar 3 syllabes mais on prononce cauch-mar, c’est un mauvais rêve, un rêve qui fait peur. La pandémie est un cauchemar mais le journal national ne parle pas du covid sur sa Une mais des élections américaines. Un autre sujet important sur les journaux aujourd’hui. La fin d’un cauchemar ? On le saura bientôt.

Allez, on récapitule les mots aujourd’hui ce sont : la fronde c’est / un cauchemar / le système D= le système débrouille, une expression familière pour dire un moyen habile, malin pour trouver une solution /être déboussolé c’est etre perdu / le cafouillage c’est la grande confusion et faire les courses c’est acheter la nourriture.

Ainsi se termine ce nouvel épisode du « français à la Une » merci de votre attention. J’espère que ce podcast vous est utile, merci de vos encouragements, je les reçois avec plaisir sur le blog.la ou vous pouvez lire le texte et voir les Unes : oui-speakfrench.com / blog. A tres bientot. Et, ou que vous soyez, prenez bien soin de vous.






38 views0 comments

Recent Posts

See All