A la Une 10-11-12 decembre

Bonjour, bienvenue dans « le français à la une ». L’objectif de ce podcast est de vous apprendre le français avec les titres des journaux. Une façon aussi de connaitre ce qui se passe en France. Je suis Viviane, professeure de FLE, et je vous aide à décrypter la première page des journaux français, pour enrichir votre vocabulaire par les mots et expressions qui font ce que l’on appelle : la Une.


Alors, les nouvelles ne sont pas joyeuses encore une fois. Les contaminations au corona virus n’ont pas suffisamment baisse’. Le premier ministre n’a pas lors de son discours jeudi annonce’ de trop bonnes nouvelles. Castex ne lâche pas la bride titrait le quotidien la Provence le lendemain. Une expression : lâcher la bride. La bride ou encore les rênes, c’est-à-dire ce que l’on utilise pour guider les chevaux. Et si on ne tient plus les rênes, si on les laisse sur le cou de l'animal, celui-ci devient libre d'aller où il décide.

Lâcher la bride a quelqu'un c’est laisser la personne libre d'agir , de s'exprimer. Pour le gouvernement , pas question de lâcher la bride. Ainsi pas de réouverture des cinémas et des théâtres comme espéré pour le 15 décembre.


« la culture broie du noir » écrit en Une l’Est éclair. Broyer du noir , une autre expression

Le noir a toujours été un symbole de tristesse et de mélancolie. Le verbe "broyer"signifie écraser. Les peintres du XVIe siècle devaient "broyer", du bois carbonisé, pour obtenir de la peinture sombre. De la viendrait l’expression broyer du noir.

On broie du noir quand on est triste , désespéré, quand on a des idées noires, des pensées sombres; quand on est déprimé . Les acteurs du monde de la culture sont bien déprimés de ne pas pouvoir ouvrir leurs salles, leurs scènes.


Le journal national Libération toujours prêt pour des jeux de mots écrit : Noël : la culture a les boules. C’est encore une fois un titre amusant et très bien vu. Avoir les boules c’est une expression qui veut dire être anxieux, énervé , en colère .

la gestuelle qui accompagne parfois l'expression, on porte les deux mains a la gorge comme si elles tenaient des boules imaginaires, ça fait penser aux amygdales . L’expression est assez récente, 20e siècle et populaire. les artistes ont les boules . Mais on parle aussi des boules que l on place dans le sapin, des boules pour décorer l arbre de Noël, des boules de Noël. Tout le monde donc, les sapins, les artistes et les Français ont les boules parce que nous sommes privés de culture live encore au moins 3 semaines.


Les Français sont déconfits nous dit La Charente Libre . être déconfit c’est éprouver de la déception, de l’embarras , être déconcerté et confus.

Nous sommes confinés et déconfits…..et on observe un couvre feu à 20h à partir de mardi.

C'est pas la joie!


On récapitule les expressions : lâcher la bride : laisser libre, enlever les contraintes/broyer du noir , être déprimé / avoir les boules : avoir peur ou être anxieux, être en colère aussi / être déconfit c’est être déconcerté, confus ,


C’est fini pour aujourd’hui. Merci de votre attention.

Si vous trouvez ce podcast utile et intéressant, merci de le partager. Pour les personnes abonnées au blog, je vous ai envoyé un ebook , si vous ne l’avez pas vu, regardez dans les spams...l’objet du message est ouispeakfrench ebook.

Pour voir les journaux dont je parle rendez-vous sur le blog de oui-speakfrench.com

A bientôt. Gardez vous en bonne santé!






40 views0 comments

Contact Me &
Let's Get Started

ouispeakfrench@gmail.com         Follow me on :
+33 (0)7.67.65.62.06

Mentions légales

  • Facebook
  • Instagram

© 2020 by Ouispeakfrench.
 created with Wix.com